Paiement digital en France : quels sont les défis à relever ?

Julien Mascaro Julien Mascaro
temps de lecture min.
Applause Blog Logo

Les acteurs du paiement sans cash ne cessent de se multiplier. À quoi faut-il s'attendre pour le marché français dans un futur proche ?

Représentant au quotidien moins d'un paiement sur deux, la baisse de popularité des paiements en liquide nous amène à repenser nos modes de règlement au profit des méthodes de paiement digital. Déjà en 2015, 70% des Français déclaraient préférer payer par carte bancaire plutôt que par chèque ou en espèces.


Vers des modes de paiement digital plus pratiques et sécurisés

Si l'avènement des cartes bancaires sans contact est en partie la raison de l'augmentation de leur utilisation, ce n'est pas le seul facteur permettant d'expliquer la perte de vitesse de la monnaie fiduciaire. L'arrivée des fintechs - et la vague d'innovations qu'elles ont générée - ont révolutionné durablement les rapports des Français aux modes de paiement. Bon nombre d'applications de paiement digital comme Lydia, ou encore Paypal font désormais partie du quotidien des Français.

Ce changement d'habitudes accentue l'attitude des utilisateurs vis-à-vis des espèces ou d'autres moyens de paiement "historiques". Comme l’explique très bien Cyril Chiche, PDG de Lydia, la monnaie fiduciaire sur des aspects de sécurité, de coût et de praticité est vraiment "dépassée".

Les raisons de cette disparition programmée sont simples. Sur des aspects de sécurité, de coût, et de praticité, les espèces sont vraiment dépassées et posent d’énormes problèmes.
Cyril Chiche, PDG, Lydia

Poussé par le besoin de mobilité, de flexibilité et de fluidité, le marché du paiement digital s'est démocratisé ces dernières années en France, soutenu par l'essor des smartphones. L'arrivée d'applications de gestion des finances, couplée au développement de moyens de paiement innovants a permis de débloquer certains biais et barrières psychologiques que pouvaient avoir les utilisateurs concernant la digitalisation de leurs finances.


L’ère de la carte bancaire sans contact

Le succès fulgurant des cartes bleues sans contact a confirmé le besoin de fluidité dans l'industrie bancaire. En témoignent ces chiffres : par rapport à 2016, le nombre de paiements sans contact a augmenté de 112%, totalisant près de 30% des paiements de moins de 20 €. L'augmentation du plafond de paiement à 30€ est un signal indiquant la pérennisation du sans contact auprès de la population française.


À quoi peut-on s’attendre dans les prochaines années ?


Payer avec son numéro de téléphone

D'autres évolutions restent à prévoir dans un futur plus ou moins proche pour le paiement digital. Comme le résume le PDG de MasterCard France, Régis Folbaum, si le sans contact représente une nouvelle étape dans la fluidité des paiements, une nouvelle migration vers le mobile et les cartes SIM se fera d'ici quelques années, sonnant le glas pour les cartes plastiques. La Banque Centrale Européenne a déjà fait un grand pas en ce sens, en permettant le lien entre numéro de téléphone et l’IBAN. Cette innovation, appelée communément "bottin européen des moyens de paiement", permettra de s'affranchir des IBAN et d'utiliser directement le numéro de téléphone du destinataire d'un virement. Résolution appuyant une nouvelle fois l'orientation du paiement vers le mobile.


Le sans contact sous toutes ses formes

Désormais, avec l’apparition récente d’outils de paiement digital de plus en plus mobiles et fluides, le recours aux moyens traditionnels ne cesse de baisser. Avec la possibilité de payer à l'aide d'un bracelet ou d'un smartphone doté d'une puce NFC, d'une carte bancaire sans contact ou d'une application permettant de réaliser des paiements instantanés, la vague d'innovations des fintechs a inondé une industrie jusqu'alors assez perméable à l'avènement du "tout digital".

Plusieurs exemples récents illustrent les dernières avancées du paiement digital. Certains festivals - notamment Rock en Seine - ont par exemple rendu obligatoire l'utilisation de bracelets NFC, se créditant en espèces ou via PayPal. De son côté, Facebook a fait une entrée remarquée dans l'industrie financière via son application de messagerie instantanée Messenger, proposant des transferts entre contacts à l'aide d'une carte bleue. De son côté, Apple étoffe aussi son portefeuille de services via Apple Pay, avec ses iPhones équipés de puces NFC. Des alliances ont récemment été nouées avec de grandes banques françaises comme la BNP Paribas ou la Banque Postale, en intégrant sa solution de paiement.




Découvrez aussi: 5 conseils pour rendre vos paiements digitaux plus faciles pour l'ecommerce





Des barrières psychologiques persistantes

Bien sûr, certaines limites subsistent face à la démocratisation de ces solutions. certaines franges de la population - notamment les populations plus âgées - restent assez frileuses devant ces nouveaux moyens de paiement. En effet, la notion de sécurité perçue n'atteint pas encore le niveau des espèces ou des chèques, tant sur le plan monétaire que sur la confidentialité des données. De plus, la compréhension et l'accessibilité de telles solutions restent aussi des freins à l'adoption plus globale par le marché français.


La clé : comprendre un marché en perpétuelle évolution

Malgré les innovations multiples, et une baisse constante des modes de paiements traditionnels, le marché du paiement digital doit encore s'imposer au plus grand nombre pour définitivement devenir la norme. Face à ce défi, de nouvelles innovations sont encore à prévoir. La réduction des frais et l'adoption quasi totale des smartphones appuient fortement cette industrie qui a encore beaucoup à faire pour ancrer encore plus son empreinte. Bien que certains acteurs semblent se démarquer et sortir du lot, l'adoption d'une solution par une partie de la population ne signifie pas que la démocratisation sera effective sur l'ensemble du marché. Certaines barrières doivent encore être levées afin de pouvoir installer durablement les solutions mobiles, tant sur le plan technique que comportemental.

Face à la nécessité de cerner au mieux l'expérience de l'utilisateur, les acteurs du paiement digital s'organisent afin de collecter un feedback essentiel et d’ancrer l'expérience de paiement dans le quotidien des utilisateurs. Si vous souhaitez en savoir plus sur le paiement digital, les défis qu'il suscite et comment les résoudre, vous pouvez consulter notre ebook gratuit: “4 défis du paiement numérique et comment les relever”.

4 défis du paiement numérique et comment les relever

Ebook

Apprenez comment choisir les bons moyens de paiement mobile pour vos clients.

Lire la suite
Applause Circle Logo