La banque française en 2020 : Vers une adoption en masse des néobanques ?

Camille Charlier Camille Charlier
minute read
Applause Blog Logo

Ce n’est un mystère pour personne : le système des néobanques séduit de plus en plus de consommateurs à travers le monde. Qu'en est-il de la France ?

Acclamées pour leur simplicité d’utilisation ou leur expérience digitale hors pair et utilisées pour un compte privé ou professionnel, les néobanques ont bel et bien trouvé leur place dans le coeur des citoyens européens et français. Mais à quel point sommes-nous séduits par ces nouveaux modèles ? Leur vouerait-on une confiance aveugle ? Voici quelques éléments de réponse en 4 points clés :

1. En 2019, environ 7% des Français déclarent être clients d’une néobanque 100% mobile

… C’est ce qui ressort du rapport “Banking Trends 2019” de Deloitte. Par ailleurs, KPMG estime que plus d’un tiers des nouveaux comptes français ont été ouverts chez une néobanque au cours du premier semestre 2018. Il s’agit donc d’une croissance rapide et en évolution constante. L’usage-type de ces comptes chez les néobanques est un compte courant (70%) à usage privé, faisant le plus souvent office de compte secondaire (60%).

2. Pour 47% des Français, la simplicité d’utilisation est un critère déterminant dans le choix d’une banque

(Source: “Banking Trends 2019” de Deloitte)

Ce critère, ainsi que la fluidité de l’application mobile (considérée par 38% des personnes interrogées comme un facteur déterminant) suivent de très près l’argument des frais bancaires réduits (critère de choix no. 1 pour 49% des participants).

Selon KPMG, “l’ouverture de compte simplifiée, qui améliore l’expérience et l’autonomie des clients : pas de papiers, souscription rapide, opérations en temps réel et application mobile intuitive” sont autant d’arguments qui aident les néobanques à progresser aussi rapidement.

Quelles conclusions en tirer ? Qu’il y a un réel travail à faire au niveau de la simplification de l’offre et de l’UX des applications mobiles, et que ces efforts peuvent payer, puisque beaucoup de consommateurs Français y attachent la plus haute importance.


Découvrez aussi : L'UX au service des banques en ligne françaises : retours et attentes des utilisateurs


3. Le marché français de la néobanque est partagé entre 5 acteurs déjà bien établis

En France, le marché des néobanques est partagé entre 5 acteurs principaux : Nickel, N26, Revolut, Orange Bank et C-zam. Cependant, trois d’entre elles se partagent 85 % des 1,5 million de comptes actifs : Nickel, Revolut et N26. Ces néobanques savent tirer parti des données clients pour inventer de nouvelles offres (KPMG) et offrir une expérience hors du commun.


Les néobanques sont pleinement pensées pour le mobile, alors que les banques en ligne historiques [...] ont conçu leur application bien après le lancement de l’activité sur Internet.
Julien Maldonato, associé conseil innovation, Deloitte

4. ...Mais les Français font toujours confiance à leur banque

Cette montée en puissance des néobanques n’empêche pas pour autant les institutions traditionnelles de garder l’avantage sur un point clé : la confiance. En effet, selon Deloitte, alors que 84% des Français se tourneraient vers leur banque traditionnelle pour des produits d’épargne, seulement 6% des Français feraient appel à une néobanque pour les mêmes services. Il en va de même pour les crédits immobiliers, pour lesquels les institutions classiques emportent 81% des voix (contre 5% pour les Fintechs). Ce capital confiance est un atout clé sur lequel les banques peuvent jouer pour lancer de nouveaux produits.

D’ailleurs, en parlant de nouveaux produits, il est utile de mentionner l’intérêt des banques traditionnelles pour les nouvelles offres innovantes, incluant notamment des services non financiers. On peut notamment citer en exemple le partenariat récent entre ICICI Bank et Amazon pour proposer une carte de crédit avec système de fidélisation, ou encore la collaboration entre Goldman Sachs et Apple pour proposer une carte de crédit avec cash back.

En conclusion : Du potentiel pour les banques traditionnelles

De manière générale, l’arrivée des néobanques met à l’épreuve la capacité d’innovation et d’adaptation des banques traditionnelles, mais la forte confiance des Français en leurs institutions place ces dernières en bonne position pour lancer de nouveaux produits et des offres spécifiques - s’ils arrivent à travailler sur la simplicité des parcours clients et sur l’ergonomie de leurs applis, et s’ils parviennent à convaincre le consommateur de leur capacité à innover, les banques françaises ont encore de beaux jours devant elles.

Pour en apprendre plus sur comment personnaliser ses services bancaires en profondeur, sur les tendances en matière d’UX pour les applis mobiles bancaires, ou encore comprendre comment se préparer à des innovations telles que l’arrivée du voice banking, téléchargez notre ebook gratuit. ci-dessous :

La banque en 2020 : Les 3 tendances à suivre pour améliorer son expérience client digitale

Ebook

Cap sur les innovations bancaires nécessaires en 2020 : Comment personnaliser l’expérience client en profondeur, exploiter les retours UX et se préparer à l’arrivée du voice banking ?

Lire la suite
Applause Circle Logo