Digital Trends

À quoi ressemble « le nouveau normal » de l'univers retail ?

Dan Haggerty •  8 février 2018

Nous sommes à l’aube d’un jour nouveau dans le monde du retail.

Pour prospérer dans l’environnement actuel, les marques doivent s’adapter au fil de l’eau. La glorieuse époque des centres commerciaux gigantesques et des hypermarchés est révolue. Des magasins éphémères et à taille humaine les ont remplacés et sont devenus la norme.

Que signifie ce changement du paysage du retail pour les consommateurs et les enseignes ?

Les progrès technologiques et un fort accent sur l’omnicanal ont propulsé le retail dans une nouvelle ère. Ces changements devraient se poursuivre pour devenir « le nouveau normal » du retail.

Le nouveau normal a essentiellement pour but de satisfaire le consommateur omnicanal… et à juste titre. Les consommateurs sur l’omnicanal ont plus de valeur que les clients qui achètent exclusivement en ligne ou en magasin. D’après une étude de la Harvard Business Review, les acheteurs omnicanal dépensent 4 % de plus en magasin physique et 10 % de plus en ligne que ceux qui n’utilisent qu’un seul canal d’achat.

Amazon, considéré comme l’un des meilleurs créateurs d’expériences omnicanales, s’affiche comme un des leaders incontestés de cette nouvelle ère. La marque s’est transformée pour évoluer d’une simple librairie en ligne à un colosse du retail. Elle est passée du site de e-commerce aux devantures de magasin et teste à présent les supermarchés sans caisses. Elle a également lancé des boutons Dash, dans l’optique de créer une expérience d’achat simple et à la volée. Grâce à ces boutons, les utilisateurs peuvent d’un geste commander leurs produits préférés. Vous n’avez plus d’essuie-tout ? Appuyez sur le bouton Dash associé à votre marque préférée d’essuie-tout… et voilà ! Le produit est commandé à partir de votre compte Amazon.

Amazon n’est pas la seule entreprise qui bouge dans ce secteur en pleine mutation. Target a récemment fait l’acquisition de Shipt. Cet achat permet à Target de proposer la livraison le jour même de produits commandés en ligne, à partir de magasins physiques – non seulement pour l’alimentaire mais pour toutes les catégories de produits. Les consommateurs peuvent donc commander tranquillement depuis leur canapé et voir arriver leur commande sans devoir subir les délais de livraison habituels.

Des spécialistes du meuble comme Wayfair ont choisi de tirer parti de la réalité augmentée pour proposer aux acheteurs sur mobile une visualisation des meubles dans leur intérieur, sans avoir besoin de se rendre en magasin. Appuyez simplement sur un bouton, et vous verrez comment tel nouveau fauteuil s’intègre dans le décor de votre salon.

Toutes ces entreprises visent le même objectif : supprimer les freins à l’achat sur tous les canaux. Le consommateur ne veut pas faire la queue ? Les magasins sans caisses suppriment les files d’attente. Le consommateur ne souhaite pas du tout se rendre en magasin ? Rien ne l’y oblige. Il lui suffit d’appuyer sur un bouton et l’article est livré chez lui. Et s’il n’a pas envie d’attendre la livraison de son colis, il existe des options de livraison le jour même. Mais qu’en est-il du classique test au toucher ? Que se passe-t-il si un consommateur ne veut pas acheter un produit sans d’abord le prendre en main ? C’est là qu’intervient la réalité augmentée : le consommateur peut alors « tester » le produit chez lui, ce qui permet de le rassurer lorsqu’il s’agit d’acheter en ligne.

Nous vivons une période passionnante pour les marques, malgré les changements majeurs qui affectent le secteur. Les enseignes capables de s’adapter à cette nouvelle donne la vivront comme une renaissance, et non une apocalypse.

Téléchargez notre e-book : 5 erreurs que les marques continuent de faire

VOUS VOULEZ SAVOIR COMMENT INTÉGRER CES ÉVOLUTIONS ?

TÉLÉCHARGER