Introduction à l’App Store Optimization : Les bonnes pratiques pour la découverte d’app
UX Corner

Introduction à l’App Store Optimization : Les bonnes pratiques pour la découverte d’app

Dan Rowinski •  7 avril 2017

Voici quelques conseils et bonnes pratiques pour les titres et les mots clés de l’application dans les app stores.

Sous tous leurs aspects, les app stores sont arrivés à maturité, et ce depuis longtemps. L’âge d’or du app boom est révolu. Au fur et à mesure que le volume des applications s’est multiplié ces dix dernières années, les apps qui voulaient être trouvées, téléchargées et utilisées ont dû adopter les méthodes de découverte habituelles.

Comme le Web avant ça, le model app store a créé certaines lignes directrices officieuses pour optimiser la découverte basée sur des mots clés et des bonnes pratiques. Pour le Web, c’est ce qu’on appelle les stratégies de référencement naturel (search engine optimization, SEO) et payant (search engine marketing, SEM). Pour les app stores, le terme utilisé est : l’app store optimization (ASO).

Qu’est ce que l’ASO ? Dans son sens le plus basique, il s’agit d’un guide de bonnes pratiques à suivre pour faciliter la découverte d’une app via la recherche des app stores d’Apple et Google Play.

L’app store optimization est primordial pour les éditeurs mobiles en 2017. Ci-dessous, nous donnons un aperçu des fondamentaux de l’ASO pour les éditeurs afin qu’ils puissent donner de bonnes bases à leur app avant d’entamer n’importe quelles autres démarches publicitaires ou marketing.

Comprendre les guides officiels

Avant même de considérer l’app store optimization, il faut être un minimum en conformité avec les exigences de l’App Store et Google Play. Voici quelques ressources officielles à prendre en compte avant de nommer votre app et la soumettre aux app stores.

En premier lieu : Apple est intransigeant sur le fait qu’on suive leurs instructions. Les éditeurs d’Apple vérifient chaque soumission à l’App store, nouvelles apps et mises-à-jour incluses. Aller à l’encontre des éditeurs d’Apple est un bon moyen pour retarder le lancement de votre app.

Le processus de vérification de Google utilise une combinaison d’éditeurs automatisés et humains. Google Play est un peu plus égalitaire que l’App store mais il y a des pratiques qui, si elles ne sont pas suivies, feront radier votre app des listes.

Les bonnes pratiques pour des titres d’app avec mots-clés

Les titres des apps sont importants. Apple et Google recommandent tous deux de nommer les apps de manière la plus spécifique possible à leur fonction. Les apps qui induisent en erreur le consommateur ont plus de chances d’être rejetées ou exclues des app stores.

L’objectif: qu’il soit unique et créatif mais aussi court et contenant des mots clés.

Pratiques courantes pour les titres d’app :

  • Des phrases courtes: « Tech news et analyse par Applause »
  • Des titres contenant les prépositions « par » ou « de » : « News par Applause »
  • Des titres contenant la marque et les mots clés : « Applause - Tech news et Digital Experience »

Google Play impose une limite de 30 caractères pour les titres. Pour l’App store elle est de 50 caractères. Notre titre préféré d’app est celui qui contient la marque plus les mots clés, faisant 37 caractères. Dans Google Play l’affichage de notre titre serait tronqué. Pour l’App store il conviendrait parfaitement.

Des descriptions et icônes d’app claires et concises

Le titre de l’app est l’aspect le plus important pour la découverte d’app. Le second plus important est sa description, qui doit contenir des mots clés décrivant également la fonction de l’app de manière exacte.

  • Ce qu’il ne faut pas faire : embellir, utiliser un language trop descriptif sur ce qu’est votre entreprise et ce qu’elle fait
  • Ce qu’il faut faire : Décrire exactement la fonction de l’app pour les utilisateurs

Dans Google Play, il y a deux champs de description de l’app : un long et un court. Le long peut aller jusqu’à 4 000 caractères. Le court, celui que les utilisateurs voient sur le splash screen, est de 80 caractères.

La description courte est une phrase (environ la longueur d’un tweet) qui donne brièvement la fonction de l’app. La description longue présente la marque et les fonctionnalités clés de l’app. Habituellement, on y inclut le site web de l’entreprise et les informations de contact.

Pour Google Play, les mots clés sont pris en compte pour inclure une app dans les résultats de recherche. Ce n’est pas le cas pour l’App Store, mais Apple requiert que la description de l’app décrive exactement la fonction de l’app sans induire l’utilisateur en erreur.

Un point concernant les mots clés dans les descriptions d’app : l’erreur habituelle est d’utiliser des mots clés avec un volume de traffic élevé. Toutefois, c’est la même chose que pour le SEO, ces mots clés sont très compétitifs. Cela oblige donc les éditeurs d’app à utiliser des mots clés populaires mais aussi spécifiques.

Concernant les icônes d’app : vous ne pensez peut-être pas que l’icône de l’app est tellement importante mais c’est la première représentation de la marque pour le consommateur. L’icône est ce qui est visible sur le panneau d’applications du téléphone et, si les gens la mettent sur leur écran d’accueil, c’est un rappel quotidien de votre marque.

L’objectif : quelque chose de simple qui fonctionne, à partir de 50x50 pixels (jusqu’à 250x250) pour les deux app stores.

Les bonnes pratiques pour les apps référencées dans les app stores

qkr screeners-1024x422

Plusieurs éléments importants requis pour le référencement dans les app stores qui permettront à votre app de sortir du lot :

  • Des captures d’écran sur la fonction de l’app : au moins trois, mais cinq captures d’écrans pertinentes devraient suffire. Montrez les fonctionnalités de l’app et les pages principales.
  • Une vidéo de comment l’app fonctionne et son contenu : cela doit refléter la description de l’app mais en format vidéo. Les études de marché suggèrent qu’un mélange de captures d’écran animées sur les fonctionnalités et l’utilisation de l’app par une personne est efficace.
  • Les versions locales de l’app : des apps qui sont traduites dans différentes langues obtiennent plus de téléchargements que celles disponibles dans une seule langue. C’est particulièrement vrai pour Google Play qui domine l’écosystème international des apps. Des apps qui sont disponibles dans des régions spécifiques, avec du contenu traduit par des personnes ont de meilleures performances.