Développer une communauté de pratique pour les équipes de test : quel intérêt ?

Emna Ayadi
minutes à lire

Les communautés de pratique sont un réel vecteur d'innovation pour les équipes de test. Dans ce premier article, Emna Ayadi (Ministry of Testing Sfax) détaille leurs principaux aspects et objectifs.

Chaque année, des milliers d’entreprises ouvrent leurs portes à de nouveaux employés et tentent de mettre en place des processus toujours plus efficaces. Et sur le marché du travail hautement compétitif, il est normal pour chaque candidat de rechercher l’offre la plus avantageuse.

Alors que l’aspect financier incite bien évidemment les employés à quitter leur poste pour s’attaquer à de nouveaux challenges, ce n’est pas pour autant le plus important - d’autres facteurs beaucoup plus décisifs entrent en ligne de compte. En effet, beaucoup d’entre nous ont pour ambition de travailler dans une entreprise offrant des formations continues et un accompagnement de l’employé le long de son développement professionnel. Des liens solides entre les membres de différentes équipes ainsi qu’un souhait d’opérer une transformation agile pour livrer plus de valeur sont d’autres atouts convaincants pour les candidats.

Par conséquent, il est important de créer un lien entre les différentes personnes dans l’organisation (même si celles-ci ne travaillent pas ensemble au quotidien) pour briser la routine de travail en silos et se concentrer sur les intérêts communs poursuivis par les différentes équipes.

Le besoin de communautés de pratique est d'autant plus présent dans le domaine des tests logiciels. En effet, que ce soit au niveau des outils, des dernières techniques, des nouvelles méthodes présentées par des livres ou des jeux modélisant les aspects du métiers du test, on constate chaque mois de nombreuses nouveautés qui gagnent à être connues. Dès lors, j’analyserai dans cet article l’intérêt de la mise en place de communautés de pratique dans le domaine des tests logiciels.

Il est important de créer un lien entre les différentes personnes dans l’organisation [...] pour briser la routine de travail en silos et se concentrer sur les intérêts communs poursuivis par les différentes équipes.

Emna Ayadi

Qu’est-ce qu’une communauté de pratique, et quels en sont les avantages ?

D’après la définition de Wenger et Trayner, une communauté de pratique désigne "un groupe de personnes ayant en commun un domaine d’expertise ou une pratique professionnelle, et qui se rencontrent pour échanger, partager et apprendre les uns des autres, face-à-face ou à distance."

Les communautés de pratique offrent une infinité d’avantages pour leurs membres ainsi que pour l’organisation sur le court et le long terme:

1. Pour les membres des communautés : apprentissage et intelligence collective

Sur le court terme, ces communautés aident les membres à surmonter les challenges dans un environnement sécurisé et dans lequel ils ne doivent pas avoir peur de commettre des erreurs. Cela accélère considérablement leur apprentissage et encourage l’accès à l’expertise sur un sujet donné. Par conséquent, les communautés de pratique jouent un rôle considérable dans le renforcement de la confiance en soi, et par extension, l’efficacité et l’enthousiasme au travail.

Sur le plus long terme, les communautés de pratique sont un atout pour le développement personnel et professionnel des membres, les aidant aussi à bâtir une réputation solide et à étendre et fortifier leur réseau. Leur identité professionnelle devient plus robuste, et les connaissances acquises deviennent un véritable atout sur le marché du travail.

Pour parler plus spécifiquement des avantages de ces communautés dans les métiers du test, comme mentionné plus haut, il n’est pas toujours facile pour les équipes QA de se tenir au courant des dernières nouvelles et évolutions. Or, en fusionnant leurs compétences et en se “divisant” la tâche d’investiguer sur ces nouveaux aspects, les membres des communautés de pratique de test auront plus d'opportunités d’en apprendre sur ce qu’ils ne connaissent pas encore. L’un des intérêts principaux des communautés de pratique en matière de testing réside donc dans ce que l’on peut qualifier d’”intelligence collective” - indépendante de l’intelligence individuelle et supérieure à la somme de ces parties. Cette intelligence collective permet de rester aux dernières nouvelles et d’innover dans le test.

Transformation Agile : Comment votre organisation QA peut-elle y trouver sa place ?

Ebook

Dans ce guide complet rédigé par Jean-Pierre Lambert, vous apprendrez comment mener à bien votre transformation Agile au sein des équipes QA, et ce sans sacrifier la qualité.

Lire la suite



2. Pour les entreprises : gain de temps et plus-value stratégique

Sur le court terme, les équipes arrivent à résoudre de nombreux problèmes de manière efficace à travers le renforcement de la collaboration, le partage des connaissances et la synergie entre les unités. Les nouvelles connaissances sont également réutilisées, ce qui assure un gain de temps. En effet, en échangeant de manière plus systématique, il arrive souvent que les équipes découvrent de nombreux points communs - aussi bien dans leur challenges que dans leur façon de les aborder - à terme, cela peut aider ces différentes équipes à éviter le travail en double en travaillant en commun sur certaines tâches.

Sur le long terme, l’organisation tire de ses communautés de pratique de vraies capacités stratégiques, et un degré de connaissance et d’information plus élevé quant aux nouveautés technologiques. Ceci facilite le chemin vers l’innovation et permet un taux de rétention des employés plus élevé.

L’organisation tire de ses communautés de pratique de vraies capacités stratégiques, et un degré de connaissance et d’information plus élevé [...]. Ceci facilite le chemin vers l’innovation et permet un taux de rétention des employés plus élevé.

Emna Ayadi

Dans quel but crée-t-on une communauté de pratique pour les équipes de test ?


Les communautés de pratique correctement mises en place sont synonyme d’épanouissement pour les employés et peuvent les aider à plusieurs niveaux. En voici quelques exemples adaptés au contexte des tests :

1. La communauté à but éducatif : Formons les testeurs

La communauté à but éducatif a pour but de développer le mindset des testeurs - celle-ci est particulièrement utile auprès des jeunes diplômés. Encore peu habitués au rôle de testeur, ils sont motivés et veulent développer leurs compétences dans ce domaine.

Des ateliers dont l’objectif est de comprendre et pratiquer les aspects du test sont alors organisés. Encadrées par des professionnels expérimentés, ces séances assurent l’apprentissage des nouvelles notions et permettent aux participants d’échanger sur la formation. Ils représentent une occasion unique de se plonger dans le monde réel des tests logiciels.

Le principal point de différenciation de ces communautés à but éducatif est que contrairement aux cours “classiques”, elles préconisent l’utilisation des jeux en agilité et test, préconisant ainsi la collaboration entre ses membres de façon originale et non-stressante.

Je recommande tout particulièrement les wondercards qui permettent d’ajouter de l’énergie, de l’inspiration et des idées très originales.


2. La communauté ayant pour but d’analyser et d’exercer une nouvelle stratégie

Un autre exemple intéressant est celui d’une une organisation dans laquelle le contexte des tests serait très critique (comme le domaine automobile ou aéronautique). Plus le test est complexe, plus qu'il est recommandé de créer des communautés de pratique pour encourager les échanges entre équipes et apprendre les uns des autres. Dans ce cas précis, il est conseillé de mettre en place une communauté de pratique afin d’accompagner les employés qui voudraient échanger sur leurs challenges professionnels et sur des mécanismes de résolution de problèmes.

On peut par exemple organiser un brainstorming sous forme de lean coffee pour chaque sujet choisi grâce au dot voting (système qui peut être mis en place dès les débuts de la communauté). Ces brainstormings peuvent aider à identifier les forces et les faiblesses dans l’approche en cours et ainsi faciliter le choix des stratégies futures. Ils peuvent aussi renforcer le sentiment de cohésion et aider à convaincre les équipes concernant une possible nouvelle stratégie, celle-ci étant le fruit de la collaboration de tous les membres de la communauté.


3. La communauté visant à améliorer le process de test dans l’organisation

Le concept de “tests modernes” est de plus en plus répandu, il existe cependant de nombreux testeurs qui n’en comprennent pas l’utilité ou n’en ont simplement jamais entendu parler. De nombreuses organisations pratiquant déjà les tests agiles désirent désormais en savoir plus sur les tests modernes.

Quel que soit le secteur d’activité, il est selon moi intéressant d’introduire le concept de tests modernes - et cela peut être fait par le biais d’une communauté de pratique. Ce concept a été initié par Alan Page et Brent Jensen, voici un cours en ligne complet qui en détaille les principes.

L'image ci-dessus représentent la courbe de diffusion de l’innovation (source), un modèle introduit par le sociologue Everett Roger pour classifier les différents groupes de clients réagissant à une nouveauté.

D’après Les cahiers de l’innovation, “les innovateurs sont les premiers clients d’une nouveauté dès leur sortie. Ils réalisent leurs achats sans avoir besoin de consulter les avis d’autres utilisateurs. Ces clients aiment partager leur expérience avec les autres sur une nouveauté quelconque. Les innovateurs représentent seulement 2,5% de la population.“

Ce modèle peut être adapté et mis en lien avec les tests modernes (voir ci-dessous). Les innovateurs dans le contexte des tests modernes sont les personnes douées et curieuses qui veulent appliquer ce qu’elles apprennent (en échangeant sur des espaces de travail Slack ou encore en écoutant des podcasts, par exemple).

Il est intéressant d’encourager le concept de tests modernes dans les organisations et de créer des communautés de pratique allant dans ce sens, par exemple en encourageant les bonnes pratiques relatives à ce genre de testing entre les différentes personnes et équipes.

Alors que l’on connaît maintenant les grands principes, les avantages et les objectifs potentiels des communautés de pratique dans le domaine des tests, il est important de comprendre comment mettre en place sa propre communauté de pratique. Dans mon prochain article, j’aborderai différents points-clés à ne pas négliger lors de la création d’une nouvelle communauté.

Vous voulez afficher plus de résultats similaires?