QA Lounge

Automatisation des tests : trouver la bonne formule

Brian Rock • 13 février 2018

Alors que de plus en plus d’organisations ont adopté le développement agile pour pouvoir être à la hauteur des attentes toujours plus élevées des clients, l’automatisation des tests affiche une hausse de 85 % ces deux dernières années.

Pourquoi ? Parce que les tests automatisés sont apparus comme le principal moyen de gérer la pression toujours plus forte sur les équipes d’assurance qualité pour obtenir des résultats rapidement.

L’efficacité des tests automatisés provient de leur capacité à produire des résultats fiables et reproductibles. Lorsqu’ils sont correctement mis en œuvre, vous pouvez valider le niveau de qualité d’une fonctionnalité digitale à chaque ajout de nouveaux éléments de code ou à chaque modification de l’infrastructure, en un minimum de temps et avec un minimum d’intervention manuelle.

L’automatisation des tests n’est cependant pas la panacée. L’automatisation de la totalité de votre processus d’assurance qualité le rendra inefficace. Et à l’heure du bilan, votre retour sur investissement en matière de tests automatisés sera très faible.

Quand faut-il opter pour les tests automatisés ?

Une automatisation des tests bien pensée peut permettre de vérifier que les parcours client clés d’une application fonctionnent bien comme prévu. Cependant, à eux seuls, les tests automatisés sont insuffisants pour offrir un rapport complet de la qualité d’une application. C’est en y associant des cycles de vérification manuels qu’il devient possible d’obtenir une vue exhaustive.

Il existe des domaines à automatiser en priorité :

  • les tests unitaires
  • les API/web services
  • les smoke tests UI
  • les tests de régression sur toute l’UI

Le meilleur moment pour commencer à planifier vos scénarios de test automatisés est lors de la phase d’analyse et de modélisation des besoins du cycle de développement. Le fait de les prévoir dès cette étape vous permettra de les mettre en œuvre plus rapidement et d’en tirer parti plus tôt, dès que l’application est prête à être testée.

De l’importance d’associer de combiner l’automatisation des tests à des tests manuels

Si vous ne comptez que sur les tests automatisés pour l’assurance qualité, les testeurs qui rédigent les scripts de ces tests devront être capables d’anticiper tous les différents scénarios qui pourraient potentiellement se produire après la mise en production.

Non seulement ce niveau de prescience est quasiment impossible à atteindre, mais il faudrait également un temps considérable pour écrire des scripts de tests automatisés pour tous les scénarios un peu exotiques qui s’éloignent du parcours « classique » d’une application ou d’un site web.

Le temps que ces scripts soient prêts, si l’on considère le temps et l’énergie investis, le retour que vous obtiendrez des tests automatisés ne sera pas à la hauteur de votre investissement. C’est pour cette raison qu’il est important d’identifier quelle part de vos efforts d’assurance qualité peut bénéficier des tests automatisés, et là où les tests manuels sont plus indiqués.

En trouvant le bon équilibre entre tests automatiques et manuels, vous pouvez optimiser votre investissement dans l’automatisation des tests. Il existe par ailleurs de nombreux avantages à combiner ces deux approches de testing, notamment une qualité d’exécution des tests supérieure, un délai de mise sur le marché réduit et un meilleur niveau de satisfaction des équipes.

Crowdtesting 101

Découvrez pourquoi un nouveau modèle d’assurance qualité est essentiel pour répondre aux besoins du monde digital

Lire la suite